Année 1

DescriptionL’année 1 vise à transmettre les connaissances de base et les savoir-faire nécessaires à l’accompagnement des personnes présentant des difficultés sexuelles.

Elle est structuré en 5 modules de 4 jours durant une année soit 135 heures de formation.

En 2023, son organisation est la suivante :

1er module – 12 au 15 janvier 2023

  • Histoire de la sexologie et de la sexothérapie,
  • L’approche Gestaltiste en sexothérapie.

2ème module – 13 au 16 avril 2023

  • Anatomie et physiologie de la sexualité,
  • Le développement psycho-sexuel
  • Les difficultés sexuelles et leur accompagnement,

3ème module – 22 au 25 juin 2023

  • Les difficultés sexuelles et leur accompagnement,
  • Phylogénèse du sexe
  • L’éducation à la sexualité

4ème module – 5 au 8 octobre 2023

  • Maladies et sexualité,
  • Les normes et leurs frontières,
  • Les paraphilies.

5ème module – 30 novembre au 3 décembre 2023

  • Autres approches de la sexualité : Tantra, Tao…
  • Loi, éthique, morale et déontologie du sexothérapeute
  • Professionnalisation du sexothérapeute.
Alors que l’ESOG avait l’habitude de n’organiser qu’une promotion tous les deux ans, nous changeons at, après la promotion qui a commencé en janvier 2023, une autre promotion commencera en janvier 2024.Le déroulé sera peu différent de celui exposé ci-dessus pour 2023.Et les dates retenues sont :

  • 1er au 4 Février 2024
  • 25 au 28 Avril 2024
  • 27 au 30 Juin 2024
  • 19 au 22 Septembre 2024
  • 28 Novembre au 1er Décembre 2024

Prérequis

Pour la participation à l’année 1, il est demandé :

  • D’avoir effectué une psychothérapie personnelle durant au moins trois ans,
  • D’avoir exploré, lors d’un parcours expérientiel, le thème de la sexualité,
  • D’être formé en psychothérapie dans un organisme reconnu ou être en cours de formation,
  • De connaître les bases théoriques et méthodologiques de la Gestalt-thérapie.

Les personnes qui ne correspondraient pas à ces critères sont invitées à en discuter avec la direction de l’école. Pour certains, il sera proposé de suivre une ou des formations de mise à niveau.

Public viséDe nombreux psychopraticiens ne sont pas bien à l’aise lorsque leurs clients abordent leurs difficultés sexuelles. Et, effectivement, dans la plupart des écoles, ce thème est peu abordé.L’ESOG vise à combler cette lacune.

  1. Principalement, elle fonctionne comme une école de spécialisation qui apporte aux psychothérapeutes, Gestalt-thérapeutes et psychopraticiens les savoirs et les pratiques nécessaires à l’exercice du métier de sexothérapeute
  2. Elle permet aussi à ceux qui préfèrent continuer à exercer avec l’étiquette de psychothérapeute, Gestalt-thérapeute ou psychopraticien de continuer avec une pertinence améliorée dans l’accompagnement des problématiques sexuelles
  3. Enfin, elle apporte une compétence sexologique à d’autres professions : accompagnants, coachs, intervenants en institution de santé, formateurs en éducation sexuelle, animateurs de groupes de femmes ou d’hommes.
ObjectifsLes objectifs sont l’acquisition par les participants de la capacité à recevoir des personnes présentant des difficultés sexuelles ou une aspiration à un mieux-être sexuel.
Moyens pédagogiquesLes participants à notre formation seront mis en situation d’expérimenter et d’apprendre le métier en pratiquant : au cours de ces practicums proches des situations thérapeutiques qu’ils rencontrent ou rencontreront en cabinet, ils ont l’occasion de dégager des acquis et des pistes d’amélioration, avec l’aide de l’observateur. Et l’observateur est aussi à sa manière en situation d’apprentissage du métier de sexothérapeute.Ceci constitue ce que nous appelons l’apprentissage des savoir-faire.

Par ailleurs, la sexologie a fait des progrès immenses ces cinquante dernières années et les sexothérapeutes en formation doivent les connaître. Aussi, une partie notable de l’enseignement consiste en exposés présentant l’acquis de la sexologie et les pistes de travail qui aideront le sexothérapeute dans son cabinet.

Concrètement, chaque fois qu’est abordée dans l’enseignement une difficulté sexuelle particulière, un(e) des formateurs(trices) présente un topo théorico-pratique d’introduction qui est suivi ensuite d’une mise en situation permettant l’apprentissage par l’expérience.

Ceci constitue ce que nous appelons l’apprentissage des savoirs.

Enfin, nous mènerons une réflexion sur la posture du sexothérapeute, quelquefois légèrement différente de celle du Gestalt-thérapeute ou du psychopraticien et sur sa déontologie, inspirée à la fois des codes de déontologie des Gestalt-thérapeutes et de celle des sexologues. Ces réflexions sont étayées par des expérimentations qui permettent à chacun de se découvrir sa posture personnelle dans le cadre des impératifs déontologiques étudiés.

Ceci constitue ce que nous appelons l’apprentissage du savoir-être.

Formes d’évaluationLes animateurs sont en charge d’évaluer l’évolution et les acquis des participants.Sont particulièrement évalués :

  • La capacité à être pleinement présents à leurs clients dans le cadre de mini-séances et à mener un authentique travail thérapeutique.
  • La maîtrise des principaux concepts de la Gestalt-thérapie et des savoirs principaux de la sexologie.
  • L’aptitude à acquérir les brefs apports de sexologie qui sont prodigués.

Pour aller plus loin :